Faut-il parler des religions dans les magazines pour vos enfants ?

Faut-il parler des religions dans les magazines pour vos enfants ?

La France est un pays laïc et, de par le monde, beaucoup nous envient d’avoir un régime politique qui ne dépend d’aucune religion et qui donne à chacun le droit d’exercer sa liberté de conscience et de pratiquer ou non un culte.

Certains voudraient que la religion ne se vive que dans la sphère privée et qu’on n’en parle pas sur la place publique. Mais les religions influent sur les comportements, les opinions, les rythmes de vie, les cultures, les arts, les représentations du monde, la hiérarchie des valeurs, les philosophies de la vie… L’Histoire relate les faits et gestes de certains peuples ou personnes qui ont agi au nom de leur religion ou parce qu’ils étaient inspirés par telle ou telle croyance. Il en est de même aujourd’hui.

La religion n’arrête pas de faire surface dans notre actualité, qu’il s’agisse d’extrémistes qui se réclament de l’islam, ou d’un chef religieux, le pape, qui appelle à prendre soin de la planète et des plus pauvres, ou d’un autre, le dalaï-lama, qui se bat pour préserver l’indépendance de son pays tout en enseignant, bien au-delà de ses frontières, la méditation et la tolérance.

Les enfants sont très tôt informés qu’il existe des religions, ne serait-ce qu’à l’école où chacun parle de ses fêtes ou de ses pratiques alimentaires… Au collège et au lycée, dans les cours de récréation comme dans les salles de classe, le sujet peut parfois devenir sensible. Dans un sondage récent, 46 % des jeunes estiment que les relations entre jeunes de religions différentes sont “plutôt mauvaises ou très mauvaises” alors qu’ils sont seulement 38 % à le penser pour les relations entre jeunes d’origines différentes*.

Force est de constater que cela se passe dans un contexte de grande ignorance culturelle qui est le terreau idéal pour fomenter les plus grandes violences. En 2002, Régis Debray a fortement argumenté en faveur d’un “enseignement du fait religieux dans l’école laïque”**, base indispensable, selon lui, pour que le “vivre ensemble” dans le respect de la laïcité soit possible en notre pays.

C’est dans cet esprit que nos magazines ont toujours proposé à leurs jeunes lecteurs de découvrir les diverses religions et les différentes attitudes croyantes et non croyantes qui cohabitent dans la communauté humaine. Ce mois-ci, alors que nos publications s’intéressent aux  mille et une idées pour bien vivre ensembleAstrapi a choisi de faire découvrir la diversité des grandes religions à ses lecteurs, rejoignant ainsi une partie des programmes d’histoire qu’ils vont parcourir en classe.

*Baromètre des jeunes et des familles, Opinionway pour Vers le haut, octobre 2015.) **Régis Debray, L’enseignement du fait religieux dans l’école laïque, rapport remis au ministre de l’Éducation nationale, février 2002.)

Agnès Rochefort-Turquin, directrice développement éditorial