J’aime lire Store : les écrans donnent, aussi, envie de lire aux enfants

J’aime lire Store : les écrans donnent, aussi, envie de lire aux enfants

Lorsque l’on parle d’écrans et d’enfants, on pense aussitôt aux séries de télévision et aux jeux sur ordinateurs et consoles. Mais les tablettes ouvrent aussi de nouveaux chemins pour rapprocher les enfants de la lecture…

La lecture investit les écrans

capture histoire iPad mots interactifsLorsque l’on parle d’écrans et d’enfants, on pense aussitôt aux séries de télévision et aux jeux sur ordinateurs et consoles. Mais les tablettes ouvrent aussi de nouveaux chemins pour rapprocher les enfants de la lecture. Grâce à une offre de qualité adaptée à cet usage, les principaux éditeurs numériques français ont lancé une petite révolution qui gagne du terrain.

Pour la lecture du soir, 13 % des parents d’enfants de 3 à 6 ans utilisent des histoires numériques sur des tablettes, d’après Screenkids, un centre spécialisé dans le numérique pour la jeunesse. S’il ne s’agit pas encore d’un réflexe automatique, on voit que la lecture, lentement, mais sûrement, gagne du terrain dans l’univers numérique.

Au détriment du papier ? Non, répondent en chœur les spécialistes. “Certaines applications correspondent à des histoires inédites, d’autres complètent des albums sur papier, d’autres, encore, les réinterprètent. Cela ouvre un nouvel espace de création pour la littérature de jeunesse”, estime Laure Deschamps, fondatrice de Screenkids.

D’autres manières de raconter des histoires avec les applications numériques

“Avec le numérique, les auteurs conjuguent dans un même récit différentes sensibilités artistiques, en jouant sur le son, l’écrit et l’image. Ils peuvent aussi enrichir le fil de la narration avec des animations interactives”, résume Sylvie Vassallo, directrice du Salon du livre pour la jeunesse.

“Grâce à la fonction ‘audio’, les plus petits peuvent s’immerger dans l’univers du récit. Quant aux apprentis lecteurs, ils peuvent se référer à un marque-page interactif pour savoir s’ils ont beaucoup progressé dans l’histoire. Ils peuvent aussi cliquer sur les mots difficiles pour accéder à leur définition, ou sélectionner une phrase à écouter”, explique Elena Iribarren, directrice des collections numériques du J’aime lire Store.

capture iPhone Mes premiers J'aime lire

En mobilisant ces nouveaux outils, les magazines de Bayard jeunesse et Milan jeunesse déclinent des versions numériques de leurs histoires sur le J’aime lire Store. Sur les écrans, ils donnent une nouvelle approche à leurs héros, bandes dessinées et autres rubriques phares.

Les atouts du livre numérique

Les premiers états des lieux dressés par le Syndicat national de l’édition montrent que la lecture sur écran ne détourne pas des œuvres publiées sur papier : les adultes “lecteurs de livres numériques restent fortement attachés au livre imprimé”.

En multipliant les passerelles vers la lecture, l’offre numérique ne pourrait-elle pas également stimuler le goût des livres chez les plus jeunes ? Sans constituer une méthode magique, elle peut s’avérer encourageante grâce à ses outils d’aide à la lecture, comme le note Laure Deschamps : “L’offre numérique crée un effet de nouveauté. J’ai ainsi vu un jeune garçon qui assurait ne pas aimer la poésie se passionner pour une application sur ce thème. Il a réalisé qu’il n’avait pas bien compris auparavant ce qu’était la poésie.”

De quoi prendre un nouveau départ vers le chemin de la lecture.

Bayard Jeunesse