Comment parler de Noël aux tout-petits ?

Comment parler de Noël aux tout-petits ?

Ville tout enluminée, catalogues de jouets, histoires de Père Noël et de lutins, décoration d’un sapin… : il se prépare quelque chose ! Et cela n’a pas échappé à votre tout-petit. Comment au milieu de ce chaleureux folklore lui faire découvrir la fête chrétienne de Noël ?

Quelque chose se prépare…

Entre 1 et 3 ans,les enfants vont vivre leur premier Noël ou presque. Tout est nouveau pour eux, car ils n’ont pas, ou très peu, de souvenirs d’un Noël précédent. Mais tout concourt à leur faire comprendre que quelque chose se prépare : les vitrines, les lumières dans la ville, les catalogues de jouets, les histoires qu’on leur raconte et les chansons qui parlent d’un petit papa Noël qui apporte des cadeaux aux enfants sages.

Et ils n’ont aucun mal à entrer dans cet imaginaire féerique fait de personnages de conte, de guirlandes lumineuses, de fêtes chaleureuses dont ils sont souvent le centre de toutes les attentions et de cadeaux à ouvrir.

Découvrir la fête chrétienne

Difficile au milieu de tout ce folklore de leur faire découvrir la fête chrétienne,celle qui célèbre la naissance de Jésus dans le village de Bethléem il y a plus de 2000 ans. Il est possible pourtant de leur lire un récit de la nativité adapté à leur âge, histoire qui vaut bien celle du bon gros vieux bonhomme rouge sur son traîneau !
En savoir plus sur ‘La belle histoire de Noël’, Katia Mrowiec, Bayard Jeunesse.

On peut aussi emmener les jeunes enfants à une célébration de Noël spécialement conçue pour eux organisée vers 18 heures dans les églises catholiques.
Ce site vous permettra de connaître les horaires de la paroisse la plus proche de chez vous.

Faire une crèche en famille

Si cela peut ne pas convenir à tous les enfants, faire une crèche avec eux,par contre, est à la portée de tous. Et, au matin de Noël,au réveil, avant même d’ouvrir les cadeaux, mettre le petit Jésus entre sa maman Marie et son papa Joseph, voilà qui peut permettre à l’enfant d’entrer dans l’histoire du Noël chrétien ;la tradition a du bon !

Privilégier le bonheur de se retrouver

Enfin, garder une certaine simplicité,privilégier le bonheur de se retrouver avec les proches, cultiver celui d’être en paix avec chacun, ouvrir le cercle à une personne ce jour-là esseulée, voilà qui donnera un sens chrétien à cette fête devenue beaucoup trop commerciale aujourd’hui.

Agnès Rochefort-Turquin