5 bonnes raisons de maîtriser l’anglais

5 bonnes raisons de maîtriser l’anglais

Être à l’aise en anglais est aujourd’hui essentiel pour les lycéens, futurs étudiants et professionnels. Comment motiver votre ado et l’aider à devenir fluent in English ? Les conseils d’enseignantes et de la rédaction du magazine I Love English World, pour mettre toutes les chances de son côté.

Selon l’EF EPI 2018, une grande étude mondiale sur les compétences de la population en anglais, la France est classée 35e sur 88 pays testés. Au niveau européen, nous arrivons en 25e position. Pas brillant ! Pourtant, les avantages de la maîtrise de l’anglais sont nombreux… Et notamment pour les lycéens, futurs étudiants et professionnels !

S’ouvrir sur le monde

D’abord, “la langue, ce n’est pas que des mots dans un dictionnaire. C’est une culture, un état d’esprit. C’est rencontrer l’autre, apprendre que la différence existe”, souligne Soizic Guérin-Cauet, professeure d’anglais au lycée Jean Perrin à Rezé. L’aspect culturel de cet apprentissage est en effet primordial. “Apprendre une langue, ce n’est pas que parler et écrire. C’est aussi acquérir des connaissances sur le monde qui nous entoure”, observe également une professeure d’anglais en collège et lycée à Rennes.

Voyager plus facilement

“L’anglais facilite le voyage… Et donc l’ouverture sur le monde permise par le voyage. De la Russie aux Philippines en passant par Hong-Kong, il est plus facile de se faire comprendre en anglais qu’en français ! Un jeune qui décide de faire une année de césure en Nouvelle-Zélande sera perdu sans la maîtrise des bases”, illustre Lemisse Al-Hafidh, rédactrice en chef du magazine I Love English World. C’est toujours un moyen de communication en voyage, et donc un vrai atout pour barouder.

Lire, regarder et écouter en VO

Regarder Game of Thrones en anglais, c’est bien plus classe ! “Avec les séries et les films, on a la possibilité de voir l’utilité directe de la langue. D’une part, c’est une motivation pour aller au-delà de ce que l’on fait en classe… En même temps, on habitue l’oreille à l’anglais”, souligne Lemisse Al-Hafidh. C’est en quelque sorte un cercle vertueux ! Dans le même ordre d’idées, il a aussi de nombreux podcasts anglophones passionnants : “Ces outils sont à la fois une motivation et une aide pour mieux comprendre la langue”.

Lire directement en version originale permet aussi de suivre ce qui se passe dans le monde. “Par exemple, on entend sans arrêt parler de Donald Trump. Mais que fait-il ? Que dit-il ?”, interroge Soizic Guérin-Cauet. Consulter la presse étrangère est ainsi un moyen de “ne pas faire de l’anglais pour faire de l’anglais”, de se faire un avis, d’aller chercher des informations à la source et de confronter des points de vue.

Post-bac : mettre toutes les chances de son côté

Les notes et les appréciations en anglais sont scrutées lors des procédures d’entrée dans l’enseignement supérieur… “Pour la sélection post-bac, l’anglais est essentiel”, signale l’enseignante rennaise. Lors de l’examen des dossiers, la maîtrise de cette langue peut changer la donne, quelle que soit la filière.

Travailler et communiquer

Un peu plus tard, au moment des CV et des recrutements, “la maîtrise de l’anglais fait la différence entre deux candidatures. Dans tous les domaines, l’anglais est utile !”, dit Soizic Guérin-Cauet. “Aujourd’hui, pour beaucoup de postes, il faut prouver un niveau plus que scolaire. En passant par exemple le TOEIC [Test Of English for International Communication], le TOEFL [Test Of English as a Foreign Language]… Avec la mondialisation, on ne peut pas passer à côté”, affirme la professeure d’anglais rennaise.

Être fluent en anglais sera indispensable, et pas que dans les domaines de la finance et du commerce international… D’autres exemples ? “Aujourd’hui, on n’imagine pas un ingénieur sans maîtrise des langues étrangères, pour lire des documents techniques, travailler dans des entreprises internationales… Les scientifiques, aussi, lisent et écrivent pour des revues en anglais, font des conférences à l’étranger… Il faut penser aussi à tous les métiers de l’Europe, commente Lemisse Al-Hafidh. Aujourd’hui, le marché du travail est compliqué. Ce n’est pas seulement un plus, c’est primordial de maîtriser l’anglais. Pour parler avec des anglophones ou des non anglophones, c’est une langue de communication dans la sphère du travail.”

Comment aider votre enfant à progresser en anglais ?

Les raisons de maîtriser l’anglais sont indéniables. Mais que peuvent faire les jeunes en plus de leurs quelques heures de cours d’anglais hebdomadaires ? “C’est un travail de longue haleine”, déclare l’enseignante rennaise. Et cela nécessite une “immersion quasi quotidienne dans la langue”, au-delà de l’école, qui peut passer par “des dessins animés pour les petits, puis, des films, des sites internet d’apprentissage, des lectures”.

Romans passionnants, magazines en VO, séries à succès… Les portes d’entrée vers l’anglais sont donc nombreuses ! “Il vaut mieux ne pas prendre l’anglais du côté abrupt, mais plus par le côté fun !”, affirme Soizic Guérin-Cauet. De plus, “l’important, c’est aussi de se lancer. Je conseille souvent à mes élèves de parler ensemble en anglais”. Par exemple, une fois par semaine à la cantine ! Comme l’assure Lemisse Al-Hafidh, “la motivation est très importante pour apprendre une langue”. À chacun de trouver la sienne !

Lucie de la Héronnière

I Love English, pour progresser en anglais, dès 6 ans

Des magazines, des CD, un parcours interactif, des conversations en ligne : la gamme I Love English permet à tous les enfants et les adolescents de progresser à l’écrit comme à l’oral. Les thèmes sont adaptés à l’âge et aux centres d’intérêt des lecteurs, pour leur donner envie d’apprendre et de s’ouvrir au monde en s’amusant : dessins animés et jeux pour les plus jeunes ; célébrités, culture anglo-saxonne et actualité internationale pour les plus grands.

Des magazines pour maîtriser l'anglais
Pour chaque tranche d’âge, retrouvez :

 

Magazine I Love English World, n°317, juin 2019, spécial Girl PowerVoir le sommaire du magazine I Love English World du mois de juin 2019, consacré aux femmes qui ont fait avancer le monde et qui continuent à faire progresser notre Planète.

Chez quels marchands de journaux acheter le numéro de juin du magazine I Love English World ?