Notre engagement pour la planète

Publié le
Date de mise à jour : 22 septembre 2021

Bayard Jeunesse et le développement durable, c’est déjà une longue histoire ! Par nos choix éditoriaux et nos actions en tant qu’entreprise, nous essayons de mettre ces sujets-là au cœur de nos préoccupations. Nous sommes conscients depuis longtemps de notre responsabilité envers la planète où vont grandir nos enfants.

Notre engagement prend deux formes :

  • Alléger notre empreinte carbone en tant qu’entreprise.
  • Informer et sensibiliser nos lecteurs dès le plus jeune âge.

Allez, on vous raconte comment ?

Alléger notre empreinte carbone

Remplacer les emballages en plastique : premier gros chantier d’éco-conception

Un numéro d’Images Doc spécial sur le plastique, expédié… dans un emballage en plastique ? C’est ce qui a bien failli se produire et on s’est dit : là, franchement, ça ne va pas être possible !

Alors on s’est mis au travail, avec les équipes de la fabrication et de la logistique : des centaines de milliers d’exemplaires sont expédiés chaque année par Bayard Jeunesse, c’est énorme ! On a travaillé dur, on s’est posé beaucoup de questions, on a rencontré des industriels.

En janvier 2020, pour la première fois, ce fameux numéro d’Images Doc “spécial plastique” a été envoyé à tous les abonnés sous film “home compostable”. Le premier test de Bayard Jeunesse pour supprimer les films en plastique était lancé !

Dans les mois qui ont suivi, nous avons fait plusieurs tests avec nos fournisseurs. Nous avons, par exemple, envoyé le magazine Youpi sous enveloppe en papier recyclé, ou le magazine Phosphore avec une sur-couverture en papier… Toutes ces initiatives ont été accueillies avec enthousiasme par les lecteurs.

Et puis, essais après essais, nous avons fini par trouver la solution que nous avons choisie : en cette rentrée 2021, tous nos magazines sont envoyés sans film plastique, dans une enveloppe en papier “thermoscellable”. Tous ? Non, pardon : Je bouquine et Popi seront encore sous film plastique jusqu’à leur numéro de décembre, mais dès janvier 2022 ce sera papier, comme tout le monde ! Même si elle est plus chère, on est vraiment contents d’avoir enfin trouvé cette alternative !

Trouver des solutions avec nos imprimeurs pour rendre nos encres et vernis plus éco-responsables

Bon, l’emballage c’est un bon début, mais on sait bien que ça ne fait pas tout… Alors on a ouvert deux nouveaux chantiers :

  • Remplacer progressivement les encres qui servent aujourd’hui à imprimer les magazines par des encres dites “blanches”, fabriquées à partir d’huiles minérales purifiées et raffinées ! Ces encres améliorent la recyclabilité des papiers. Depuis le printemps 2021, 50 % de nos magazines sont déjà imprimés avec ces encres blanches, et nous prévoyons d’étendre cette technologie à tous les autres, en travaillant avec nos imprimeurs.
  • Tester les vernis acryliques à base d’eau, pour remplacer les actuels vernis UV de nos couvertures, là encore pour éviter au maximum de perturber le processus de recyclage. C’est chose faite : en cette rentrée 2021, toutes nos couvertures sont passées au vernis acrylique mat ! On est hyper fiers, et très enthousiastes de participer à la recherche de solutions qui vont, on l’espère, inspirer d’autres éditeurs.

Des cadeaux et démarches commerciales qui viennent de moins loin !

Dans cette même démarche éco-responsable, nous avons également pris la décision de changer la nature des cadeaux que nous offrons occasionnellement à nos abonnés, en particulier pour les abonnements offerts à Noël. Pour remplacer au maximum les produits “Made in China”, nous créons désormais de jolies “primes éditoriales” en interne, en France ! Nous avons par exemple créé des semainiers ou bien de jolis jeux de société en carton pour partager un moment en famille. Cela représente aujourd’hui près de 70 % de nos cadeaux. Pas mal, non ?

Comme vous le voyez, notre objectif c’est de rendre tous nos magazines aussi respectueux de la planète que possible, en réduisant progressivement notre empreinte écologique, sujet par sujet. Comme vous le devinez, on n’est pas au bout du chemin, donc on vous tiendra régulièrement au courant de nos progrès.

Informer et sensibiliser nos lecteurs dès le plus jeune âge

Rio 1992, Sommet de la Terre : première prise de conscience

Une journaliste du magazine Images Doc est présente pour ce premier grand rendez-vous des Nations Unies sur l’environnement. Un jeune lecteur a été choisi pour porter des lettres des lecteurs aux dirigeants de la Planète. Le monde découvre les enjeux écologiques et dans son numéro de juin 1992, “Les enfants et l’environnement”, Images Doc raconte cette expérience fondatrice.

Images Doc n°42. Les enfants et l'environnement. Juin 1992.

Les journalistes de Bayard Jeunesse ne vont plus dès lors cesser d’informer régulièrement les enfants et les jeunes sur les enjeux écologiques : en parlant de nature, d’animaux, de sciences, de santé… ils abordent les questions liées à l’écologie toute l’année ! Les magazines traitent des sujets les plus variés, mais toujours avec deux règles indissociables :

  • Sans minimiser les menaces qui pèsent sur la planète, adapter le traitement des sujets à l’âge de l’enfant.
  • Toujours présenter des solutions et des actions concrètes à la portée de tous.

Protéger la planète, une préoccupation de chaque rédaction à Bayard Jeunesse

Tout au long de l’année, les rédactions des magazines Youpi, Astrapi, Images Doc, Okapi et Phosphore proposent à leurs lectrices et lecteurs :

  • des clés pour agir et protéger notre planète (avec le hors-série We Demain Okapi Phosphore 100 % ado “Comment sauver la planète avant d’avoir 18 ans ?”, publié en décembre 2019, ou bien avec le numéro d’Images Doc de mai 2020 “Que peut-on faire pour la nature ?”) ;
  • des reportages sur des personnes et des projets inspirants qui les aideront à se projeter avec confiance dans l’avenir (par exemple dans le Phosphore du 15 janvier 2020, “Les ados au sommet mondial du climat” ou le numéro d’Images Doc “Ils agissent pour la planète” de mai 2021) ;
  • des informations sérieuses et adaptées à leur âge sur le réchauffement climatique (dans le numéro spécial d’Images Doc de décembre 2015, “Pourquoi la Terre se réchauffe-t-elle ?” ou celui d’Okapi “Pourquoi les pôles sont si précieux ?” du 1er janvier 2018, ou encore le numéro de Phosphore publié le 1er avril 2020 “Climat : 15 questions pour tout comprendre”) ;
  • des gestes du quotidien pour devenir des citoyens éco-responsables (numéro spécial d’Astrapi “Sauvons la Terre”, avec 50 défis écolos à réussir en famille, ou le numéro d’Okapi “Opération zéro déchets à la cantine”, publiés le 15 novembre 2019)…

L’écologie n’est pas traitée comme un sujet isolé, mais traverse nos magazines sous des formes très variées !

L'écologie n’est pas traitée comme un sujet isolé, mais traverse les magazines Bayard Jeunesse sous des formes très variées !

“J’aime ma planète”, une mobilisation éditoriale forte en faveur d’un monde durable

En 2009, Bayard Jeunesse a initié un mois éditorial tout vert, avec l’opération “J’aime ma planète“ : pendant douze ans, les magazines publiaient des numéros spéciaux dédiés à l’environnement ! C’est comme ça que les rédactions ont pu traiter d’un grand nombre de thèmes : protéger la forêt, l’eau, les animaux, la biodiversité, sensibiliser au recyclage…

Cette opération nous a permis de sensibiliser au développement durable, chaque année, cinq millions de lecteurs, des plus petits jusqu’aux ados. C’est un sujet qui nous tient tellement à cœur aujourd’hui que nos magazines n’attendent plus le mois de mai pour prendre la parole sur les questions d’environnement et de développement durable, et en parlent toute l’année !

Bayard Jeunesse est le seul éditeur en Europe à prendre la parole aussi largement, avec autant de titres et de manière aussi diversifiée. Et nous sommes contents, parce que vous l’avez remarqué : vous êtes 96 % à affirmer que Bayard Jeunesse est un éditeur qui informe régulièrement les enfants et adolescents sur les enjeux de développement durable, de la biodiversité et de la transition écologique (Étude Bayard auprès de nos abonnés, réalisée en juin 2021). Pour nous, c’est une mission réussie et que nous continuerons de mener à bien !

Magazines Bayard Jeunesse - J'aime ma planète - mai 2021

Des événements pour informer les publics jeunesse


Bayard Jeunesse se mobilise aussi régulièrement sur de grands événements publics. Après le Sommet des consciences le 21 juillet 2015, auquel ont participé nos jeunes lecteurs et de nombreuses personnalités, les rédactions ont réalisé des numéros spéciaux pour expliquer aux lecteurs les enjeux de la conférence de Paris sur le climat, la COP21, en novembre 2015.

En novembre 2015, Bayard Jeunesse a également été partenaire de “Solutions COP21 ” au Grand Palais, où les rédactions des magazines Youpi et Images Doc ont animé des ateliers sciences pour les enfants et leurs parents sur le réchauffement climatique, les courants marins, la couche d’ozone…

Et on continue : nous avons été partenaire de l’Office français de la biodiversité (OFB) pendant deux ans afin de préparer le Congrès mondial de la nature de l’UICN de septembre 2021 en sensibilisant nos lecteurs aux grands enjeux de la biodiversité, et nous serons partenaire de la biennale ECOPOSS qui aura lieu à Lille, en octobre 2022 sur le thème de la transition écologique !

Le concours des éco-délégués avec Okapi, Phosphore et We Demain 100 % ado

En 2020, les magazines Okapi, Phosphore et We Demain 100 % ado ont lancé un grand concours auprès des éco-délégués des collèges et lycées de toute la France. L’idée : récompenser les initiatives les plus étonnantes, les plus efficaces, les plus intéressantes à reproduire ailleurs. Et il y en a eu, des beaux projets ! Les prix de cette première édition ont été remis par Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, et de Pascal Ruffenach, Président du directoire de Bayard.

Et, top départ : la deuxième édition du concours des éco-délégués a été lancée en septembre 2021 à l’occasion du Congrès mondial de l’UICN à Marseille. Nous avons hâte de découvrir encore de nouvelles idées ! Ce concours a le soutien du Ministère de l’Éducation Nationale.