2 minutes de lecture

Engagements RSE : Bayard Jeunesse choisit des solutions plus écologiques

Pour être en cohérence avec ses engagements éditoriaux, Bayard Jeunesse travaille à diminuer l’empreinte écologique de ses magazines. Cela passe notamment par la suppression des emballages en plastique… mais pas seulement !


Fini l’emballage en plastique pour vos magazines !

Depuis plusieurs mois, les magazines jeunesse, Youpi, Astrapi, Images doc, Okapi, Phosphore et We demain 100% ados partent, chez les abonnés bien protégés par une enveloppe en papier thermoscellable. Nous sommes le premier éditeur à le faire à grande échelle et on en est très fiers.

« Nous avons entamé cette démarche parce que la planète et nos lecteurs le demandent ! C’est cohérent avec notre projet d’entreprise et nos titres qui mettent en valeur des initiatives vertueuses ou donnent des pistes concrètes pour passer à l’action… » explique Nathalie Becht, directrice de Bayard Jeunesse. Stéphane Rouxel, directeur de la fabrication, complète : « ça n’a pas été simple de modifier les machines et les pratiques, nous avons fait de nombreux tests et accompagné nos fournisseurs pour trouver les meilleures solutions ».

Cette démarche de tests a enthousiasmé nos lecteurs et nous avons reçu une avalanche de commentaires positifs (plus de 10 000 mails reçus pour le test Astrapi par exemple !). Tous nos magazines basculeront vers ce nouvel emballage en papier thermoscellable d’ici la fin de l’année 2021.

Depuis novembre 2020, « nous avons déjà supprimé le film plastique des courriers commerciaux », explique Anne Villeneuve, directrice commerciale. Les offres d’abonnement arrivent désormais dans des enveloppes en papier. « C’est un gros changement pour nous et nos prestataires, nous avons travaillé main dans la main pour arriver à ce résultat et nous en sommes très fiers ».


Améliorer encore le recyclage du papier : encres, vernis

Autre chantier : nous travaillons dur avec nos imprimeurs pour basculer l’ensemble de nos titres vers des encres dites « blanches » : ce sont des encres composées d’huiles minérales purifiées et raffinées, qui ne perturbent pas le processus de recyclage du papier. Astrapi, Les Belles histoires, Images doc, et We demain 100% ado sont déjà imprimés avec ces encres blanches. Okapi le sera avant l’été, et notre objectif est d’étendre cette technologie aux autres magazines. On vous en reparlera dès que ça sera fait.

Toujours pour améliorer la « recyclabilité » de nos magazines, nous sommes en train de tester l’impression de certaines couvertures avec un vernis acrylique à base d’eau, qui remplacerait les vernis UV, plus polluants. Nous sommes très confiants car les premiers tests sont concluants et les Hors-série des Belles histoires, le magazine de Mortelle Adèle et J’aime Rire sont déjà passés au vernis acrylique mat.
On avance, on avance et on ne reviendra pas en arrière !


Des cadeaux de papier plutôt que des cadeaux-objets qui viennent de loin

Enfin, nous avons drastiquement diminué les cadeaux-objets liés aux abonnements, pour les remplacer par des cadeaux de papier (livres, hors-séries). « Aujourd’hui, 65% des cadeaux sont produits en interne, en France, avec nos équipes éditoriales : éphéméride Petit Ours Brun, cahiers d’activités, bullet journal pour les ados… », souligne Anne Villeneuve. « C’est un vrai changement pour nos abonnés, et les réactions sont très positives », conclut-elle.


Vous le voyez, nous sommes sur un chemin de progrès. Tout n’est pas parfait, c’est sûr, mais nous sommes très motivés pour continuer à rechercher des solutions toujours plus durables ! Nous savons que vous soutenez cette démarche et que vos enfants aussi attendent de nous qu’on participe à l’effort, alors : Merci ! Ça nous donne beaucoup d’énergie !

Back to top