Fred Benaglia. Bayard Jeunesse s'engage pour la protection de l'enfance.
© Fred Benaglia. Bayard Jeunesse s'engage pour la protection de l'enfance.

Notre engagement pour la protection de l’enfance

Publié le

Permettre aux enfants de grandir en confiance : voilà la raison d’être de Bayard Jeunesse depuis ses origines !

Mais tous les enfants ne bénéficient pas d’un environnement matériel ou affectif sécurisant, et cela nuit gravement à leur développement. C’est pour cela que nous nous engageons, le plus souvent avec des associations, pour la protection de l’enfance.

Notre mission d’éditeur est de créer des contenus qui s’adressent directement aux enfants et qui leur donnent des mots pour comprendre. Dès les années 1990, nous avons publié des livrets de prévention “Pour apprendre à dire NON” à toutes les formes de violence et d’abus. Nous avons aussi lancé la collection de livres “Pour dire NON” chez Bayard Éditions Jeunesse. Depuis, nous n’avons jamais cessé d’être aux côtés des défenseurs des enfants.

Stop aux violences sexuelles faites aux enfants !

Parler des violences sexuelles à un enfant est difficile pour tout le monde, mais c’est le meilleur moyen de les prévenir et de les protéger. C’est pour cela qu’en novembre 2018, Bayard Jeunesse publie un livret “Stop aux violences sexuelles faites aux enfants”, pour les 6-12 ans. L’objectif : aider les parents, les enseignants, les éducateurs, à trouver les mots justes pour aborder ce sujet.

Livret “Stop aux violences sexuelles faites aux enfants”, réalisé par les magazines Astrapi, J'aime lire, J'aime lire Max ! et Images Doc.

Ce livret a été réalisé à l’occasion d’une grande campagne de sensibilisation, avec Bayard Jeunesse, France Télévisions, France Inter, la Croix et une vingtaine d’associations de protection de l’enfance. Écrit par deux auteures de Bayard Jeunesse reconnues, et relu par des pédopsychiatres, ce livret a été offert à 550 000 enfants.

Une version téléchargeable du livret et trois vidéos reprenant les situations évoquées dans le livret sont disponibles sur cette page.

Enfin, un livre, réalisé à partir du livret et enrichi de nouveaux contenus, a été publié au printemps 2019. Ce livre est un support de prévention, mais aussi de discussion pour tous les éducateurs (parents, enseignants, médecins, psychologues, animateurs…).

Lutter contre le harcèlement scolaire

En 2000, le magazine Okapi lançait une grande opération contre la violence au collège : “Ruban vert contre la violence”. À l’époque on ne parlait pas encore de harcèlement scolaire. Les collégiens étaient invités à mettre en place des actions concrètes contre toutes les formes de violence, physique ou morale. Des milliers de collégiens se sont mobilisés chaque année.

Lorsque le Ministère de l’éducation nationale lance la campagne annuelle “Non au harcèlement”, c’est tout naturellement qu’Okapi se fait l’écho des initiatives de collégiens dans ses pages.

Okapi n°1122 du 15 novembre 2020. “Enquête au cœur du harcèlement”

En matière de prévention, un témoignage peut également être d’une grande efficacité ! La rédaction du magazine Phosphore a choisi pour cela de rencontrer une victime de harcèlement au lycée. Son récit, publié dans le numéro de juin 2018, rappelle l’importance de parler et la force de la résilience.

“L’histoire de Tiphaine, 18 ans : «Harcelée au lycée, j’ai écrit un roman sur mon histoire»”, Phosphore n°445, 1er juin 2018. Texte : Chloé Plancoulaine. Illustrations : Moemai.fr

Et parce que le harcèlement peut aussi exister à l’école primaire, le magazine Astrapi a consacré un dossier complet à ce sujet en 2018, pour aider ses jeunes lecteurs à adopter les bons réflexes.

Astrapi n°914 du 15 novembre 2018. “Stop au harcèlement à l'école”

Tous les enfants ont des droits

Il a fallu du temps pour que le monde reconnaisse que les enfants doivent être protégés d’une manière particulière. La France a été parmi les initiateurs et les premiers signataires de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) en 1989. Avoir le droit d’être soigné, d’aller à l’école, d’être protégé contre toutes les formes de violence, d’avoir des conditions de vie décentes… le champ d’action est large et la tâche immense.

Pour Bayard Jeunesse, le premier enjeu est de faire en sorte que les enfants connaissent ces droits. En 2019, pour les 30 ans de la Convention internationale des droits de l’enfant, les équipes ont créé un livret pour les enfants de 7 à 12 ans : “Tous les enfants ont des droits”.

Livret “Tous les enfants ont des droits”.

Stop aux idées fausses sur la pauvreté

En 2014, l’association ATD Quart Monde est venue à notre rencontre avec une demande toute simple : comment répondre aux questions des enfants sur la pauvreté, sans idées fausses ni préjugés. Ainsi est né le livret, réalisé par Astrapi : “Stop aux idées fausses sur la pauvreté”. Plusieurs partenaires nous ont rejoints dans ce projet qui aborde les grandes idées fausses sur le chômage, le mal logement et l’école.

Le petit livret pour dire “Stop aux idées fausses sur la pauvreté”, réalisé en 2014 avec Astrapi, pour le 25e anniversaire de la Convention Internationale des droits de l’enfant

Prévention santé et Coronavirus

Dès le début de l’épidémie de Covid-19, au printemps 2020, les journalistes de Bayard Jeunesse se sont mobilisés pour expliquer les gestes barrière aux enfants. La rédaction d’Images Doc a imaginé un poster pour les classes et les familles, à télécharger gratuitement, ainsi qu’un lexique des mots difficiles (épidémie, confinement, réanimation…) pour aider les parents et les enseignants à répondre aux questions des enfants à partir de 6 ans.

Jérôme Anfré.

Pour les plus jeunes, de courts clips ont été réalisés pour France Télévisions, afin de familiariser les petits aux gestes barrières, avec nos personnages Petit Ours Brun, Sam-Sam, et Anatole Latuile.

Bayard Jeunesse partenaire de la grande consultation citoyenne contre les violences faites aux enfants

À la rentrée 2020, à l’initiative de Make.org, Bayard Jeunesse, plusieurs partenaires et 50 associations lancent une consultation citoyenne sur la question : comment protéger les enfants contre toutes les formes de violences ? Avec Astrapi, Okapi et Phosphore, une consultation spécifiquement dédiée aux enfants et adolescents de 8 à 16 ans les invite aussi à répondre à la question.

Grande Cause Make.org pour la Protection de l’enfance

Les résultats de ces deux consultations seront révélés au printemps 2021 et nourriront des ateliers de transformation visant à bâtir un plan d’actions citoyennes en faveur de la protection de l’enfance.