Illustration : Pascal Lemaître.
© “Pourquoi les hommes se font la guerre ?”

(7-11 ans) Pourquoi les hommes se font la guerre ?

Publié le

Les rédactions de nos magazines jeunesse, depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, mettent à votre disposition des ressources pour aider les enfants à comprendre ce qui se passe. Cet article vous permettra de mener avec eux une réflexion plus générale sur la guerre, la violence et la haine, mais aussi sur ce que l’on peut faire, à son niveau, pour construire la paix.

Pour quelles raisons les hommes se battent-ils ?

Conquête. Quand un pays est persuadé d’avoir des droits sur le territoire d’un autre pays, il peut décider de l’envahir, comme ça se passe entre la Russie et l’Ukraine.

Politique. Parfois, des personnes imposent leurs idées par la force. Elles emprisonnent ceux qui ne pensent pas comme elles, les torturent, ou font la guerre à un pays entier. 

Racisme. Une ethnie est un groupe d’humains qui a la même langue ou la même culture. Parfois, certaines ethnies se détestent tellement qu’elles deviennent racistes et s’entretuent, même si elles vivent dans le même pays. 

Territoires. Quand deux pays veulent une même terre et qu’ils n’arrivent pas à vivre ensemble, ils se battent pour l’obtenir. 

Richesses. Deux pays peuvent s’affronter parce que l’un cherche à s’emparer des richesses naturelles de l’autre, comme le pétrole, l’eau, le gaz ou les minerais. 

Religions. Quand les croyants d’une religion pensent détenir seuls la vérité, ils tombent parfois dans le fanatisme et l’intolérance. 

La guerre, quel cauchemar !

“La guerre, quel cauchemar !” - © Fred Benaglia

Lorsque la guerre éclate dans un pays, la vie de tous les jours est bouleversée. La guerre fait de terribles dégâts. Même quand elle est terminée, elle laisse de profondes cicatrices.

• La guerre détruit les maisons, les écoles, les hôpitaux…
• Parfois, des enfants sont obligés de se battre comme des adultes. Ce sont des “enfants-soldats”.
• Dans une guerre, il y a toujours des morts. Ce sont des militaires, mais aussi des civils : des hommes, des femmes, des enfants.
• La guerre fait des blessés qui restent handicapés toute leur vie.
• La guerre aggrave la pauvreté dans des pays qui sont parfois déjà très pauvres.
• Certaines familles doivent fuir leur maison, leur ville ou même leur pays pour ne pas mourir. Leur exil dure parfois des années.

Pourquoi tant de haine ?

C’est horrible à voir, toutes ces images de guerre ! On se demande comment les hommes en arrivent à être aussi cruels entre eux. Et d’où leur vient toute cette violence…

Grrrrrr… Il nous est tous arrivé de nous disputer avec quelqu’un : parce qu’on ne comprend pas son comportement ou ses idées, parce qu’on est jaloux ou tout bêtement parce qu’on est en colère ou de mauvaise humeur. On peut alors devenir violent avec des mots ou avec des gestes. Si on n’apprend pas à se maîtriser, on est vite débordé par nos sentiments.

La différence qui fait peur. Les gens qui sont différents de nous ou que l’on ne connaît pas nous font peur. Quand on a peur, l’une des manières de se rassurer est de se dire que l’autre est moins bien que soi, que sa façon d’être et de vivre est moins bonne que la nôtre. On se dit même que, sans lui, la vie serait bien plus agréable ! On peut alors devenir très agressif et faire du mal à l’autre.

De la bagarre… à la guerre. Ce qui est vrai pour chacun d’entre nous est aussi vrai pour des groupes de personnes ou des pays entiers ! Quand un peuple déteste un autre peuple, ça ne donne plus une bagarre mais une guerre ! Des personnes en arrivent même à considérer certains humains comme des “sous-hommes” ou des “sauvages”. À partir de là, elles se disent qu’il n’est plus interdit de les maltraiter, ni de les tuer. Sur cette idée, les nazis ont exterminé 6 millions de Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, ou la guerre civile au Rwanda qui a fait 1 million de morts entre avril et juin 1994.

La violence, même pas obligatoire ! Heureusement, grâce aux lois qui nous interdisent certaines choses et grâce à l’éducation que l’on reçoit, on apprend à maîtriser notre agressivité. On apprend aussi à mieux connaître les autres pour ne plus avoir peur d’eux. Mais certains l’apprennent plus que d’autres ! Des chercheurs ont montré qu’il existe des peuples qui ne se sont jamais battus entre eux et qui ont toujours su régler leurs problèmes autrement. C’est le cas des Papous, des Esquimaux ou des Aborigènes d’Australie. La guerre n’est donc pas inscrite dans la nature de l’homme !

La paix, un vrai combat 

La paix demande beaucoup de travail, d’attention et une véritable volonté.

“Lutter contre la pauvreté partout où elle existe, c’est construire la paix.” © Pascal Lemaître

Lutter contre la pauvreté partout où elle existe, c’est construire la paix. Pour éviter la guerre, il faut lutter contre la pauvreté, car c’est souvent à cause de cela que des gens se battent. Quand des familles n’ont pas de quoi se nourrir, que des populations entières n’ont pas pu recevoir d’instruction à l’école, que parfois, il n’y a même pas assez d’eau pour tout le monde, les gens sont prêts à tout pour survivre… Y compris à se battre ! 

“Comprendre notre passé et les autres cultures, c’est construire la paix.” © Pascal Lemaître

Comprendre notre passé et les autres cultures, c’est construire la paix. Si les hommes refont souvent les mêmes erreurs, c’est qu’ils oublient trop facilement ce qu’il s’est passé avant ou ce qu’il se passe ailleurs. Voilà pourquoi il est important de se rappeler les guerres en apprenant l’Histoire à l’école. Il est aussi très important de s’intéresser à ce qu’il arrive dans d’autres pays grâce aux journaux, par exemple, même si ce n’est pas toujours gai. 

Aider un pays à renaître après une guerre, c’est construire la paix. Après une guerre, tout est à reconstruire. Des associations aident les habitants à redécouvrir petit à petit une vie normale. Elles aident aussi les familles à se retrouver, cherchent de l’argent pour bâtir de nouveaux logements, des écoles ou des hôpitaux. Elles écoutent et consolent ceux qui ont vécu des choses horribles. Elles créent des lieux où les gens peuvent se parler pour peut-être un jour se réconcilier. 

“La paix, un vrai combat !" - © Pascal Lemaître

S’unir pour essayer d’être plus forts que la violence, c’est construire la paix. En France, il y a une police qui essaye d’empêcher les violences. Mais il n’y a pas de policier mondial pour éviter les guerres. Pourtant, en 1945, après la Seconde Guerre mondiale, beaucoup de pays se sont réunis pour créer une organisation de paix : l’ONU (Organisation des Nations unies). L’ONU tente d’assurer la sécurité des populations qui sont en danger, de faciliter l’aide humanitaire (nourriture, vêtements, médicaments), de rétablir le dialogue entre les pays, de permettre à un pays d’organiser des élections libres. L’ONU est très importante même si, dans la réalité, elle a bien du mal à se faire respecter. 

Et toi, que peux-tu faire pour construire la paix ?

“La paix” - © Pascale Lemaître

Quand tu refuses de critiquer quelqu’un juste pour faire comme les copains, tu construis la paix.
Quand tu réagis face à une injustice, même petite, tu construis la paix.
Quand tu acceptes de parler sans te disputer avec quelqu’un qui n’a pas les mêmes idées que toi, tu construis la paix.
Quand tu refuses de faire aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse, tu construis la paix.

“Pourquoi les hommes se font la guerre ?” Texte : Gwenaëlle Boulet. Illustrations : Pascal Lemaître (source Filotéo, n° 175) et Fred Benaglia.